L’avis de la chouette !

On passe en revue les bonnes pratiques, on y ajoute de la veille technologique, des trucs et des astuces et on met tout ça à votre disposition, ici ! 

Gain de temps
Innovation
Polyvalence
Sécurité
Traçabilité

L’actu de la chouette sur Twitter

La chouette chez vous !

Recevez la newsletter de la chouette une fois par mois. On commence quand vous voulez et on arrête quand vous le décidez. Rien d’autre ;).



    5 février 2019

    Les bonnes questions à se poser pour choisir sa balance !

    À première vue, choisir une balance ne présente pas de grandes difficultés. Il devrait suffire de connaître la charge maximale et la précision d’affichage souhaitée pour effectuer son choix. Et c’est effectivement suffisant si vous acceptez une marge d’erreur pouvant aller de 1 à 100% sur vos pesées… Toutefois, si vous souhaitez maîtriser votre mesure plus précisément, il y a quelques bonnes questions à se poser !

    De quelle portée haute ai-je besoin ?

    Pour choisir une balance on ne parle pas de pesée maximale mais de portée haute. Cela peut paraître évident mais si vous avez besoin de peser une charge de 2kg il vous faut une balance avec une portée haute de 3 à 5kg.

    Comme pour le choix de tous les équipements on part de l’application : quel poids dois-je peser ? Choisissez toujours une portée supérieure mais gardez à l’esprit que plus la portée de la balance augmente et plus la précision diminue. Pensez également à intégrer le poids de la tare dans votre calcul.

    Quelle est la pesée minimale et ma tolérance ?

    Chez Labo and Co nous mettons un point d’honneur à ne pas confondre pesée minimale réelle et précision d’affichage. En se focalisant sur la précision d’affichage vous pourriez opter pour une balance avec une précision de 0,001g mais si vous effectuez des pesées minimales de 0,001g également vous êtes en train de tolérer une marge d’erreur de près de 100%.

    Laboandco_schema_balance

    Prenons pour exemple les cas de figure présentés ci-dessus avec pour donnée constante une pesée minimale à 1 mg. Admettons le besoin de peser 2 mg d’un composé nécessaire à une préparation. Nous avons alors :

    Dans le cas n°1 : avec précision d’affichage à 0,001 pour peser 2 mg d’un composé nous avons une tolérance de près de 100% car il n’est pas possible de savoir si nous sommes en présence de 2, 2,5 ou 2,9 mg.

    Dans le cas n°2 : avec précision d’affichage à 0,0001 pour peser 2 mg d’un composé nous avons une tolérance de près de 10% car il n’est pas possible de savoir si nous sommes en présence de 2,05 ou 2,09 mg.

    Dans le cas n°3 : avec précision d’affichage à 0,00001 pour peser 2 mg d’un composé nous avons une tolérance de près de 1% car il n’est pas possible de savoir si nous sommes en présence de 2,005 ou 2,009 mg.

    L’info à retenir de la chouette : pour une tolérance à 1% il faut un affichage à 10-3 par rapport à la pesée minimale.

    La balance est un outil de mesure de précision. Si dans cet exemple vous mesurez un principe actif à 1000€ le gramme, dans le cas n°1 vous avez potentiellement 1€ de marge d’erreur par pesée. À raison de 100 pesées par jour, soit 36500 par an, vous avez une perte sèche de 36 500€. Dans le cas n°3, la perte sèche n’est plus que de 365€.

    Pour bien choisir sa balance il faut se demander quelle est la pesée minimale et la tolérance et cela conditionnera la précision d’affichage. Donc ne faites pas un focus sur la précision d’affichage car elle s’imposera à vous en fonction de votre besoin.

    Choisir une balance devrait être un peu plus simple maintenant. Pour résumer il y a 3 grandes questions à se poser :

    1. De quelle portée haute ai-je besoin ?
    2. Quelle est ma pesée minimale ?
    3. Quelle est ma tolérance de mesure ?

    En répondant précisément à ces 3 questions vous aurez toutes les cartes en main pour effectuer votre choix parmi tous les équipements proposés. Et en fonction de votre utilisation, une balance de précision peut s’avérer un investissement capital !

    Laboandco_schema_balance_CTA

    Vous avez aimé cet article ? La chouette vous conseille aussi :

    Hottes, sorbonnes et extracteurs, passage en revue des solutions

    Il existe de nombreux outils pour remédier à une mauvaise qualité de l’air, pour vous protéger vous, vos ressources humaines, et votre matériel (Pour en savoir plus, cliquez ici). Nous allons ici tenter de démêler toutes informations relatives à chaque équipement, afin que vous puissiez y voir plus clair.

    Les armoires de stockage anti feu EN14470-1

    Les armoires de stockage de sécurité sont un indispensable des laboratoires et des environnements contenant des produits nocifs. La plus répandue de par sa flexibilité et son niveau de sécurité reste l’armoire anti feu.

    2019-12-19T09:27:11+01:00
    Go to Top